oct 12 2009

Miel de Savoie

Marcel Bollon devant ses ruches.

Marcel Bollon devant ses ruches.

 

Au Rucher de l’Epine
1582 route de Montaugier
73290 La Motte servolex
tel: 0479259279

Sur les versants de l’Epine (les deux), la forêt est maîtresse des lieux. C’est là que croissent chataigniers,tilleuls, acacias, ronces diverses et c’est là que les abeilles du « Rucher de l’Epine » viennent butiner  pour donner un excellent miel de forêt.En effet la famille Choulet ( le père :Marcel et le fils: Sylvain) y a « deposé « ses ruches.
Quand on saura aussi qu’au mois de juin on emmene les abeilles butiner en Provence pour donner un parfum de lavande et autres parfums au miel, quand on aura appris que les ruches transhument  à St sorlin d’Arves et à Valloire une partie de l’été,quand on découvrira qu’on transporte des abeilles dans les Terres Froides pour butiner la fleur de colza, nous n’aurons plus de doute sur la magnifique qualité du miel proposé.

Et c’est bien le cas, car celui ci est distribué par un grand nombre d »établissements soucieux de  qualité. : Les Saveurs Campagnardes à la Motte Servolex, la coop de Bourg Saint Maurice, la Svb à Saint Martin de Belleville, le club Montania (sous l’égide de la maison Routin; et c’est une référence)  par exemple.
Malheureusement, et je profite de cette rubrique pour tirer la sonnette d’alarme, de plus en plus, la mortalité des abeilles est importante. Après la mise en hivernage, beaucoup de ruches au printemps sont désertes…. 450 ruches au départ pour  350 après l’hivernage.
Le changement climatique y est pour quelque chose, mais les pesticides répandus allégrement par l’agriculture productiviste en est la principale cause. Les abeilles ayant fait des provisions de pollen butiné anterieurement s’empoisonnent dans l’hiver.Triste constat:
dans notre belle Savoie on a des soucis avec la chrysomèle du maïs: on traite  chimiquement; on a des problèmes avec la mouche du brou pour le noyer:on  on traite chimiquement , on rencontre la flavescence dorée pour la vigne: on traite encore chimiquement.Résultat ? Je vous le laisse deviner…Heureusement certains agriculteurs comprennent  que l’on va vers l’echec, et ceux-ci ,en groupement, cultivent des plantes à fleurs pour favoriser la pollenisation afin  que les abeilles puissent mieux affronter l’hiver.

Pour aller dans le même sens on apprendra aussi que dans ces deux exploitations, (le père et le fils travaillent ensemble mais dans deux structures )  on fabrique ses ruches soi-même  avec du bois de sapin.. L’ONF ayant autorisé les Choulet à récupérer les arbres laissés après les coupes.
Un miel digne de beaucoup d’intérêt.

On peut aussi acheter le miel à l’exploitation et visiter sur rendezvous.

Pas encore de commentaire

Blog offert par
WebTv de Savoie Blogs de Savoie